La signalétique récapitulative donne une vue d’ensemble du contenu d’un bâtiment ou d’une zone délimitée.
Généralement sous forme de liste, elle récapitule l'ensemble des entités, services et espaces spécialisés du lieu. Le synoptique est une alternative graphique qui permet au visiteur de situer sur un plan les différentes entités par rapport aux voies de circulation. 
Bien que ces informations soient relativement durables dans le temps, leur mise à jour doit pouvoir se faire aisément pour tenir compte de l’évolution du site.

Répertoire général

Le répertoire général récapitule l’ensemble des entités, services et espaces spécialisés présents dans un bâtiment. 
Les emplacements d'implantation à privilégier sont les halls d'entrée ou les zones d'accueil.

Répertoire d'étage

Le répertoire d’étage récapitule l’ensemble des entités, services et espaces spécialisés situés à un niveau donné.

Les emplacements d'implantation à privilégier sont les débouchés de circulation verticales (les paliers de niveaux, les abords d’escaliers, d’escaliers mécaniques, d’ascenseurs ou de monte-charges, etc.).

Typologie des informations pratiques

Les informations pratiques s'écrivent en Unistra.
Plus d'informations sur l'utilisation des polices dans la rubrique Polices de caractères.

Encadrés

Sur tous les supports, les informations dites de la «vie universitaire» sont contenues dans des encadrés.
Des encadrés vides viennent aléatoirement rythmer la composition. Ils doivent être fins pour ne pas couper la lecture.
Plus d'informations sur leurs règles de construction dans la rubrique encadrés.

Positionnement des informations

Les informations pratiques sont alignées sur le côté droit de l'encadré du numéro de l'étage.

Hiérarchisation des informations

Les lieux qui se trouvent les plus proches du panneau sont toujours placés en haut de celui-ci. Les lieux les plus éloignés sont placés en bas de celui-ci.

Valorisation des mots-clés

Les informations à mettre en valeur (lieux transversaux, mots-clés des intitulés de contenu...) s'écrivent en Unistra Bold. 

Pictogrammes

Les pictogrammes ou combinaisons de pictogrammes accentuent la visibilité des lieux transversaux (bibliothèques, cafétérias, restaurants et résidences universitaires, services ...).
Ils agissent comme des puces colorées qui attirent l'œil de l'usager.

Ils renforcent le caractère universel de la signalétique et offrent une compréhension instantanée de l'information.
Prochainement, plus d'informations sur leur utilisation dans la rubrique Pictogrammes.

Placement de la couleur

La couleur met l'accent sur le numéro des étages et les pictogrammes.

Les teintes sont librement choisies par les entités concernées.

Cependant, afin de garantir une accessibilité optimale des dispositifs signalétiques, il est impératif de respecter un contraste égal ou supérieur à 60% entre la couleur du fond et la couleur du contenu. 
Plus d'informations à ce sujet dans la rubrique couleurs.

Intégration du savoir 

Des bribes du savoir élaboré et transmis à l’Université de Strasbourg sont données à voir, au sein des bâtiments, via la signalétique.
Ces savoirs peuvent se révéler sous forme textuelle, en Brill (définition, réflexion métalinguistique, mode d’emploi, étymologie, formule scientifique, emploi de langues étrangères, citations, extraits d’ouvrages, langage informatique…) ou par l'imagerie (photographies, illustrations...) et sont toujours relatifs aux disciplines qui sont enseignées dans ces bâtiments. Ils sont placés dans des endroits stratégiques et judicieusement sélectionnés (dans le hall d'entrée, à l'accueil, devant une salle notable...).

En savoir plus sur la police de caractères Brill.
En savoir plus sur l'imagerie.

Accessibilité

Une bonne signalétique doit être visible, lisible et compréhensible par tous.
Plus d'informations sur les règles et les moyens pour contribuer à l'accessibilité des bâtiments des personnes présentant des handicaps visuels sur : Le guide des bonnes pratiques de mise en couleur